Le bon plan de Muriel #5

Femme de tous les jours

Muriel est une jeune retraitée, ancienne Infirmière à domicile.
Aujourd’hui elle nous donne son bon plan pour conjuguer up-cycling, pièces de collection et économies.

Muriel est un peu la grand mère de Castille, elle se fait appeler Boma (un jour on a compris que c’était le diminutif de bonne maman!).
J’ai tout de suite pensé à elle pour représenter sa génération lors du shooting de la première collection. Et je n’ai pas eu de mal à la convaincre de participer…
C’est alors, qu’elle a porté fièrement le modèle Veulettes Marine à paillettes à l’automne dernier.
Je suis très fière d’avoir pu ainsi partager mes origines et mes valeurs.

“Avant même d’être en retraite, j’ai toujours eu la passion des salles des ventes (il y en avait une dans mon village). Endroit où règne une ambiance particulière, où l’on apprend moult choses sur les objets présentés. Où l’on découvre leur histoire. Et où l’on peut se faire plaisir à petit prix, en retapant, peignant, cérusant… Puis il y avait les foire-à-tout. Me permettant de vendre les jouets des enfants, les vêtements que l’on ne porte plus, les objets devenus inutiles. Puis deux missions humanitaires au Sénégal, où au retour, vous vous demandez pourquoi vous avez tant d’affaires.

C’est à l’occasion de vacances dans le sud, à chiner sur un vide-grenier que j’ai vu des draps, des nappes et des serviettes anciennes totalement rafraîchies et au goût du jour grâce à des teintures. C’était superbe, et je me suis dit que nombreuses étaient ceux et celles remplissant les placards, héritées d’aïeuls, auxquels nous sommes attachés, mais que nous n’utilisons jamais car parfois tâchées, ou jaunies ou encore difficiles à entretenir avec leur blanc immaculé. J’ai alors entrepris de leur redonner vie.
En drogueries comme en grandes surfaces, on trouve de superbes teintes tendances, et c’est ainsi que ces tissus sont ressortis et devenus la base de ma décoration de table et de lit.

De magnifiques lins teintés de bleu nuit, de bleu glacier…
C’est très simple à faire, bien expliqué et cela n’abime pas les machines à laver.
Plus besoin d’amidonner les nappes! Et plus la qualité du tissu est belle, meilleurs sont la teinte et le résultat. De cette manière on redonne vie à ses pièces de famille pleines d’histoires, en les modernisant et le tout à moindre coût. (5€ pour une machine soit une couleur)” 

A vos placard et teintures les filles!

Merci Muriel (dîtes Boma!!)