La Française est . . . Joséphine Baker

Célèbre dans le monde entier, Joséphine Baker a eu mille vies. De danseuse de music-hall à chanteuse populaire, en passant par l’espionnage, elle est aussi la mère de douze enfants adoptifs. Retour sur sa vie rocambolesque.


JOSÉPHINE EST . . . INDÉPENDANTE

Née dans une famille modeste à Saint Louis aux Etats-Unis, Joséphine Baker grandit dans la pauvreté matérielle et affective. Son talent pour la danse et son optimisme contagieux lui permettent de s’évader de cette existence miséreuse, la faisant entrer dans les plus grands music halls américains alors qu’elle a à peine 20 ans. Si aux Etats-Unis, elle est surtout connue pour ses grimaces, en France, où elle symbolise l’exotisme colonial, c’est sa ceinture de banane et sa danse épileptique la rend furieusement célèbre.


JOSÉPHINE EST . . . COURAGEUSE

Peu après avoir obtenu la nationalité française, Joséphine Baker s’engage dans la résistance aux côtés du général de Gaulle. Grâce à sa célébrité, elle profite de ses tournées pour transmettre des messages aux alliés américains ou anglais. Microfilms cachés dans ses robes, partitions de musiques codées… elle risque sa vie pour la France qui l’a accueillie. Elle sera remerciée plus tard (date) et recevra la médaille de la légion d’honneur.


JOSÉPHIne est . . . GÉnÉreuse

Avec Jo Bouillon son mari, Joséphine Baker achète le château des Milandes en Dordogne, qu’elle remplit d’enfants abandonnés de nationalités différentes qu’elle recueille au cours de ses tournées internationales. Sa « famille arc-en-ciel » est pour elle la preuve que les humains peuvent s’entendre quelles que soient leur culture ou leur couleur de peau. Joséphine est une mère très aimante qui dépense beaucoup pour le confort de ses enfants, tellement qu’elle finit par devoir vendre le château-refuge, alors acculée de dettes. Elle est alors accueillie par la princesse Grace de Monaco afin de relancer sa carrière mais décède quelques jours plus tard d’une hémorragie cérébrale.

Le château de Joséphine Baker se visite encore aujourd’hui : dans un écrin de verdure au cœur du Périgord noir, vous pouvez découvrir les pièces aménagées, les costumes de scènes et divers accessoires ayant appartenus à l’artiste. Les jardins classés sont également le lieu d’un spectacle de fauconnerie qui plaira aux petits comme aux plus grands.
PLUS D’INFOS -> Château des Milandes


À LA POINTE DE LA MODE À LA VILLE COMME À LA SCÈNE . . .

L’extravagance de Joséphine Baker se ressent aussi par son style : longs colliers de perles, turban ou bijoux de têtes, les accessoires lui étaient primordiaux. Evoluant au cœur de l’époque art déco, elle est influencée par les formes géométriques et les robes « à la garçonne ».


Pour un style Joséphinesque empreint de glamour et de sensualité, on opte pour les ballerines Petites Dalles Or.

POUR EN SAVOIR PLUS:
Lire France Musique